Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Cliquez sur la carte pour agrandir et voir les lieux à visiter

 

Coupé en deux par la vallée de la Sioule et ses gorges pittoresques, le Pays de Menat étale ses vallons et ses prairies sur les plateaux granitiques des Combrailles.

Douze communes le constituent, rive droite et rive gauche de la Sioule, elles offrent des paysages d’une grande diversité. Elles sont regroupées dans le canton de Menat et dans la communauté de communes du Pays de Menat.

Pour les découvrir, les visiteurs ont le choix entre :

  • randonnées pédestres qui sillonnent la campagne permettant d'apprécier la diversité de la faune et la flore. Un petit patrimoine riche (croix, fontaines, lavoirs…) est à découvrir au gré des balades.
  • randonnées équestres rythmées au pas des chevaux
  • canoë-kayak entre Chateauneuf-les-Bains et Ébreuil pour frissonner au fil des rapides de la Sioule.
  • ULM pour mieux l’observer « d’en haut ».
Vallée de la Sioule (vue depuis Château-Rocher)

Aux visiteurs férus d’histoire, le passé du Pays de Menat ancre ses origines à 50 millions d’années, l’un des plus vieux volcan du Massif Central est à l’origine de la formation du gisement fossilifère de Menat. Les fouilles ont mis à jour une faune (insectes, poissons…) et une flore fossiles exposées dans le musée de paléontologie de Menat .Un fossile, squelette d’un ancêtre de primate mammifère, fut baptisé Menatotherium.

Fossile du Menatotherium

 

Ce musée est abrité dans une partie de l'abbaye de Menat. Cette abbaye a été édifiée au VIe siècle et maintes fois remaniée, elle connut une grande réputation de science et de sagesse sous l’impulsion de saint Ménélée dont l’histoire est évoquée sur les quatre faces d’un chapiteau déposé dans la nef de l’église.

Abbaye de Menat (photo de Bruno Conquet)

 

Chapiteau de saint Ménélée


Pont roman de Menat :

Pont médiéval en dos d’âne construit vraisemblablement vers le XIIe siècle, il fut un point de passage stratégique à la croisée de deux anciennes voies gallo-romaines et le seul passage possible pour traverser la Sioule entre Ébreuil et Chateauneuf-les-Bains.

Classé monument historique en 1918 il continue de refléter ses arches sur les eaux de la Sioule pour le bonheur des passants.

 

Château-Rocher :

         Sur son promontoire rocheux, Château-Rocher domine la rivière et fut pendant longtemps un  enjeu important entre les rois de France  et d’Angleterre.

Construit à la fin du XIe siècle par Archambaud III, sire de Bourbon ; par le jeu d’alliances et de mariages, il passe aux mains de la famille Chauvigny de Blot.

Ce château classé monument historique en 1916  fait l’objet depuis de nombreuses années de travaux de restauration.

 

Église de Lisseuil :

         Romane et composite, elle se singularise par son clocher à peigne et abrite une gracieuse Vierge en majesté en châtaignier (début XIIIe siècle).

Lisseuil est également un lieu de pèlerinage à saint Ménélée, célébré chaque année en septembre et possède une fontaine aux vertus miraculeuses.

 

L'arboretum du bois des Brosses :
Pour accéder à l'arboretum et son menhir, il y a un panneau indicateur sur la RD2144 entre Menat et Saint-Éloy-les-Mines.
En 1975, le SIVOM du canton de Menat achète le bois des Brosses, près du village de Piogat (commune de Menat). La forêt est gérée par l'ONF. L'arboretum a été créé en 1978 lors du reboisement du Bois des Brosses, grâce à la volonté des élus locaux et avec l'aide de l'ONF. Il s'agit d'un arboretum "forestier" dont le boisement a été complété en 1998. Situé à une altitude de 640 m, l'arboretum dépend d'un climat subatlantique. Le sol est peu profond et filtrant. Les conditions écologiques étant assez pauvres sur le plan de la production, l'arboretum est plutôt réservé à des essences frugales comme les conifères. 27 espèces ont été plantées (19 types de conifères et 8 de feuillus), principalement pour leur qualité de production de bois et d'autres pour leur esthétique.

Le menhir de Menat :
Ce bloc de gneiss, de 9 tonnes et de 4,35 m de longueur, a été reconnu par les archéologues en 1911 comme étant un menhir renversé. Auparavant, il était pris pour un dolmen. Ce n'est qu'en 1978 lors des travaux de boisement de l'arboretum du bois des Brosses qu'il fut redressé dans sa position initiale. Le site aurait connu la présence de l'homme au paléolithique et au néolithique. Autour du menhir, dans un rayon d'1 km, plusieurs haches en pierre polie et en pierre taillée ont été retrouvées, ainsi que les restes d'un four.

Menhir du bois des Brosses

 

 

 

 

  * * *

Les hébergements nombreux, la gastronomie, les produits locaux, la pratique de la pêche dans la Sioule, etc. sont une assurance pour un séjour agréable dans le pays de Menat. Renseignements :ici .

Partager cette page

Repost 0
Published by